La terre est belle avec OrbisTerrae

livingincognac Orbisterrae (7)

Est ce la position particulière de Cognac, dont tout le monde sait que la ville est au coeur du monde, et accessoirement située à 45°’42’ Nord de latitude et 0°19.99984 Ouest de longitude ? Est-ce le hasard d’une vie ? Toujours est il que Gaël a créé OrbisTerrae ici et que ses somptueux globes terrestres sont prêts à s’installer dans les intérieurs raffinés du monde entier comme le cognac est parti à la conquête du globe il y a plusieurs siècles.

De l’infiniment grand à l’infiniment petit

Quand j’ai regardé Gaël souligner le contour d’un pays avec une précaution infinie, je me suis dit que son changement de vie professionnelle était juste incroyable au premier abord.

livingincognac Orbisterrae

Ingénieur en physique, électronique et optique, ayant travaillé dans des starts-up comme dans des groupes, et récemment participé au programme d’allumage du second étage de la fusée Ariane 6, Gaël ressentait l’envie de donner une autre orientation à sa carrière. Son fils âgé de 11 ans, lui demande un jour de lui fabriquer un globe terrestre. Le papa ingénieur se prend au jeu et bien évidemment, ce ne sera pas n’importe quel objet mais une merveille d’élégance. Les commentaires élogieux font le reste, le déclic est là, et le nouveau “métier” se créé : artisan-fabricant de globe terrestre.

livingincognac Orbisterrae Une “niche” si l’on peut dire, il est le seul en France à réaliser de tels objets, de cette manière-là.  Un métier étonnant nourri par une puissante passion et la quête de l’excellence. D’un univers professionnel à l’autre, il existe cependant des passerelles invisibles au premier regard, celle de la précision en est une.

 

Un savoir faire oublié

Les globes terrestres étaient autrefois le signe des puissants. Le plus ancien globe connu, l’Erdapfel, est celui de Martin Behaim réalisé en 1492, et conservé au Musée de Nuremberg. Les hollandais deviennent les maîtres des globes au XVI siècle. Cette fameuse école d’Amsterdam essaime en Europe et  notamment en Angleterre. En Italie, Vincenzo Coronelli devient le maître absolu de cet art. Il est l’auteur des fameux globes de Marly : deux globes, un terrestre et un céleste de 4 mètres de diamètre offerts à Louis XIV.

livingincognac OrbisTerrae

Pendant des siècles, les cours royales se devaient de posséder ces symboles de prestige et de connaissance. Le XXième siècle marque la disparition progressive des globes terrestres réalisés par des artisans d’art. Seuls subsistent aujourd’hui, des restaurateurs de globes anciens, jusqu’à la création d’OrbisTerrae !

 

L’alliance de la tête et de la main

L’ingénieur a conçu un programme informatique spécifique pour fabriquer ses cartes et ses bandes de fuseau horaire. Ce que les anciens cartographes réalisaient à la main en calculant également de manière empirique, Gaël utilise ses connaissances professionnelles et son matériel informatique pour calculer puis imprimer avec une encre pigmentaire. Il lui a fallu presque deux ans de définition, de calculs, de mise au point du moule et du socle, pour maîtriser l’ensemble des étapes de la fabrication.

S’il a su utiliser avec efficacité ses compétences et son expérience d’ingénieur pour concevoir puis mettre au point son globe terrestre, il retrouve les gestes ancestraux pour ses mises en couleur.

livingincognac Orbisterrae

Lorsque les bandes sont imprimées, Gaël les assemble et sort ses boites d’aquarelles. Le travail le plus visuel et le plus magique. Il faut deux jours pour mettre notre planète en couleurs, ce qui compte tenu de la précision du geste et de la délicatesse des dessins, ne semble pas très long. Les socles ont été dessinés et mis au point par Gaël qui les fait réaliser par un artisan ébéniste local.

livingincognac Orbisterrae

livingincognac Orbisterrae

livingincognac Orbisterrae

Il a fallu du temps également pour que ce socle soit parfaitement adapté au globe lui permettant de tourner facilement sans risque de tomber.

livingincognac Orbisterrae

OrbisTerrae va bientôt  posséder son site internet en cours de réalisation. Les demandes et les commandes commencent à arriver : les décorateurs d’intérieurs, designers sont très intéressés mais ne sont pas les seuls. Chaque globe est totalement personnalisable : choix du socle, de la couleur dominante, intégration d’une ville particulière…. Un sur-mesure auquel le créateur tient par dessus tout.

livingincognac Orbisterrae

OrbisTerrae, une allégorie des arts et des sciences, la complémentarité des savoir-faire de Gaël, l’ingénieur high tech devenu artisan d’art.

Facebook @OrbisTerraeGlobes

Et en bonus, Gaël en direct

 

 

 

 

One Comment, RSS

  1. véronique Landreaud 8 avril 2018 @ 16 h 52 min

    Totale découverte pour moi que cet artiste/artisan/homme de l’art… comment le nommer ? et petite pointe de connivence en découvrant son matériel, car étant illustratrice je constate que nous avons exactement les mêmes outils : pinceaux chinois et godets d’aquarelle, petites choses qui échappent au tourbillon de la technologie …

Votre email ne sera pas publiée. Champs requis *

*