Ma séance de yoga en immersion dans un univers digital

livingincognac yoga fondation Martell

Yoga et art numérique, une expérience unique que je ne voulais rater sous aucun prétexte et j’ai adoré. L’ombre de la vapeur,  l’oeuvre digitale de la compagnie Adrien M et Claire B. installée au coeur de la Fondation Martell, incite naturellement au lâcher prise. Imaginez donc le ressenti que l’on peut avoir en y associant une séance de yoga…

 

Je vous avais déjà présenté cette expérience artistique étonnante, L’Ombre de la Vapeur en août dernier : une installation digitale lumineuse et sonore immersive dans lequel vous devenez acteur de la performance. C’est déjà une expérience en soi. Des nuages suspendus, des formes oniriques, un univers sonore qui vous déconnecte du réel, l’œuvre est vivante. Vous vous déplacez à l’intérieur et elle vous répond en modulant l’espace autour de vous.

 

Je ne vous explique pas ce qu’est le yoga que certains d’entre vous pratiquent très certainement. Alors imaginez faire une séance de yoga tout en concentration, respiration, lâcher prise dans cet univers numérique. Difficile à décrire, je vous laisse découvrir. L’expression « vivre le moment présent » a pris tout son sens.

je vous conseille de monter le son pour suivre la vidéo

 

C’est dans cet univers unique que Parmeet nous a guidé pendant une heure, avec exigence et humour. Nous étions une vingtaine connectés les uns aux autres, en interaction totale avec le lieu par la magie de notre prof. pleine d’humour mais qui nous a fait travailler à fond.

Elle nous a constamment guidé, encouragé, corrigé,  en nous répétant « shut your eyes » mais j’ai résisté à cette dernière recommandation : le spectacle de ces petits faisceaux de lumière qui se déplaçaient en fonction de nos gestes et nous enveloppaient complètement étaient trop magiques à vivre.

livingincognac Yoga Fondation Martell

Ce fut une expérience intense, j’en suis sortie à 20 heures avec un sentiment de légèreté et de sérénité incroyable.

livingincognac Yoga Fondation Martell

Pour retrouver mon précédent article sur cette oeuvre étonnante c’est ici

 

 

 

 

Votre email ne sera pas publiée. Champs requis *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.