Ma nuit aux musées dans un univers de papier

La nuit tous les chats sont gris dit-on, et les musées deviennent des lieux encore plus magiques. C’était le cas au Musée du Papier,  émotion garantie dans l’univers poétique envoutant de Daniel Mar.

Vous n’avez pas pu profiter de la Nuit des Musées, pas de panique, cette exposition est  bien visible de jour pendant plusieurs semaines encore, alors profitez en. Et puis on y rencontre même un chat blanc…

 

Du papier, un cutter, trois fois rien …et beaucoup de talent

C’est en construisant une maquette en papier de château fort pour son fils que Daniel Mar a eu l’idée de se tourner vers ce matériau. C’était à l’époque de l’avènement du numérique en photo, une évolution qui ne convenait pas au photographe qu’il était.

De la découverte du matériau  à ce qu’il réalise aujourd’hui avec, l’artiste a apprivoisé, maîtrisé et sublimé le papier au fil des années. Un dialogue permanent s’est instauré entre la papier et l’artiste « c’est le papier qui décide » dit-il.

living-in-cognac musee du papier

Pliage, kirigami,origami, découpe, superposition… Daniel Mar créé ainsi un monde poétique et fragile, un brin désabusé, un regard parfois ironique et caustique sur le monde dans lequel nous vivons.

Présent le soir de la Nuit des Musées, Daniel Mar s’est réfugié derrière ses créations, dans une modestie qui n’était pas feinte. « J’utilise juste du papier et un cutter ». Tout est dans le « juste ». Il suffit d’essayer…

living-in-cognac musee du papier

 

Ses compositions savent également s’animer pour rendre l’instant encore plus magique.

 

 

Le papier et l’écrit

Tout aussi ciselé que l’oeuvre en papier, le petit texte associé est une merveille de délicatesse non dénuée d’humour. Il souligne, renforce, éclaire l’univers créé en papier. L’un ne va pas sans l’autre.

Cette dualité éclaire totalement la personnalité de l’artiste aussi talentueux dans ses découpes pliages que dans ses écrits.

 

« Fleur d’humanité Une fleur vulnérable qu’il nous fait apprendre à cultiver »

living-in-cognac Daniel Mar

et le détail de la fleur…

living-in-cognac musee du papier

 

« Issue de secours : vous qui ainsi aimeriez cheminer pour repose votre esprit surchargé, sachez aussi apprivoiser les coccinelles, elles pourront vous aider »

living-in-cognac musee du papier

 

 

« Ma poulette : elle n’est ni de Bresse ni de Loué, c’est à Marans que je l’ai trouvée. Avec ses pattes légèrement plumées, elle a aussi de belles gambettes, ma poulette »

 

Toi aussi, deviens créateur

Daniel Mar a développé son univers et nous y invite. Le peuple des pointus, petits personnages pyramidaux « des gens comme vous et moi » sont croqués dans des situations de la vie quotidienne.

L’artiste nous invite à agrandir sa famille des pointus, bon ce n’est pas forcément gagné. Je suis repartie avec ma petite enveloppe de papier contenant le matériel pour créer mes pointus et l’envoyer à Daniel Mar. Mais c’est promis, dès que j’ai du temps devant moi,  je m’occupe de mes petits pointus.

 

Ce « sculpteur d’images » nous embarque dans son monde avec délicatesse et sensibilité. Ses créations sont des trésors de finesse dans tous les sens du terme.

 

 

Bref, une exposition à voir absolument dans le superbe endroit du Musée du Papier à Angoulême qui propose chaque année des expositions magnifiques, comme celle de l’artiste Li Hongbo en 2017

http://livingincognac.com/fr/propositions-so-arty-pays-cognac/

 

 

Votre email ne sera pas publiée. Champs requis *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.