Escapades

Philippe Guyonnet dans les nouvelles vignes plantées sur le clos de la Mollepierre

C’est pour une raison très personnelle que je vous emmène en Bourgogne, dans le mâconnais, Elle ne tient pas seulement à mon implication directe dans  le positionnement d’image et le contenu éditorial du Domaine Philippe Guyonnet, mais avant tout, parce qu’il s’agit d’une histoire de passion, celle de mon fils Philippe pour l’œnologie, les terroirs, et ce moment où il a franchi le pas et acheté en Bourgogne un ancien clos clunisien envahi par la végétation.

 

 

Le bon moment

Il fallait oser franchir le pas qui conduit l’amateur passionné de vins et notamment de vins de Bourgogne, à « passer de l’autre côté », et je ne vous cacherai pas que cela a pris du temps : celui de l’alternance de périodes d’enthousiasme et de doute. Puis celui ou Philippe s’est aperçu qu’il avait accumulé suffisamment de connaissances pour pouvoir franchir ce fameux pas, qu’il se sentait  parfaitement clair sur le vin qu’il souhaitait produire.  Et parallèlement, le temps de la recherche de l’endroit qui pourrait exprimer cette envie et la concrétiser.

 

Le lieu

Lorsqu’il est venu à Cruzille, pour la première fois, Philippe a été  immédiatement été saisi par la sérénité qui se dégageait de ce territoire qui semble éternel et immuable : des pâturages, des vignes à flanc de coteaux, des forêts coiffant les sommets des monts du Mâconnais, et cette pierre de Bourgogne qui donne  une tonalité chaleureuse aux maisons et aux édifices. C’est un paysage en partie façonné par les moines de la célèbre Abbaye de Cluny qui ont commencé à de planter de la vigne il y a plus de 1000 ans. Pour un passionné d’histoire de France, la résonance était parfaite.

sur la route qui monte au clos de la Mollepierre

intérieur abbaye de Cluny

abbaye de Cluny

 

 

 

 

Un pari  un peu fou

Philippe a pu acquérir un petit ensemble de clos clunisiens, idéalement situés à flanc de coteaux sur la commune de Cruzille. Traversées par un chemin qui menait à l’Abbaye de Cluny, ces parcelles étaient complètement envahies par la végétation  qui s’en donnait à coeur joie depuis le Phylloxéra. Les petits murs de pierre étaient très abimés mais toujours visibles fort heureusement.

chemin de Cluny en cours de défrichage

les pierres récupérées du clos de la Mollepierre

une cadole sur le clos de la Mollepierre

détail d'un muret entourant le clos de la Mollepierre

 

C’est donc sur un pari un peu fou que l’histoire du Domaine Philippe Guyonnet a commencé. Le défrichage  des deux parcelles restantes et jusqu’alors inexploitées du Clos de la Mollepierre, la pierre dont on on fait les meules, s’est fait progressivement.

défirchage du clos de la Mollepierre

 

Nul ne savait vraiment quel était l’état du sol après ces années de jachère et de végétation sauvage. Et ce fut une bonne surprise.

détail de la terre du clos de la Mollepierre

 

Aujourd’hui les premiers plants de vigne ont réinvesti le clos de la Mollepierre renouant avec le paysage ancestral ante-Phylloxéra. la parcelle du « Bas du Clos » vient être plantée, bientôt la parcelle du « Haut du Clos », située juste au-dessous et séparée de la précédente par ces fameux murs de pierre, accueillera prochainement ses plants. Les vignes jouissent d’une vue exceptionnelle : par beau temps, elles pourront apercevoir les sommets enneigés du massif du Mont-Blanc !

détail d'un rang du clos de la Mollepierre

 

 

Le « haut du clos »

parcelle du haut du clos de la Mollepierre

 

Les premières cuvées Domaine Philippe Guyonnet

En attendant les premières vendanges espérées dans deux ans, Philippe a co-vinifié 3 micro cuvées de Mâcon Vergisson et de Pouilly Fuissé  issues de quelques-unes des plus belles parcelles de Vergisson. Là encore, il s’agit d’un lieu qui ne laisse pas indifférent. Comment ne pas être impressionné par la beauté de cette roche dressée face à sa jumelle non moins célèbre, Solutré. Sur ce lieu relativement réduit en superficie, la diversité géologique alliée à plusieurs micro-climats très spécifiques multiplient les possibilités d’expression du cépage chardonnay.

vignes au pied de la roche de Vergisson

carte géologique du Pouilly Fuissé

vigne de mâcon-vergisson

 

Des compagnons de route attentionnés

Rien n’aurait été possible sans des histoires d’amitié avec des « passeurs » de grand talent. Manuel Peyrondet, Meilleur ouvrier de France en sommellerie, Meilleur Sommelier de France, fondateur de Chais d’œuvre, qui a toujours encouragé Philippe et l’a incité à « franchir le pas ». Emmanuel Guillot, un des plus brillants interprètes du mâconnais qui accompagne  Philippe aujourd’hui en co-signant ces micro-cuvées.

Emmanuel Guillot et Philippe Guyonnet

 

Une année de lancement inattendue

Alors que cette année sans perspective a mis à mal les envies et les rêves, ce projet porté avec énergie et passion a permis à notre petite communauté familiale de vivre semaines après semaines dans un avenir immédiat enthousiasmant. Des moments intenses rythmés par les replantations sur le clos de la Mollepierre, les vendanges de Mâcon-Vergisson  et de Pouilly-Fuissé,  la vinification pour les cuvées 2020, la mise en bouteille et le bouchage à la cire des cuvées 2019.

étiquetage domaine philippe guyonnet

bouchage à la cire domaine Philippe Guyonnet

bouchage jéroboam Poully Fuissé du Domaine Philippe Guyonnet

bouchage à la cire des Pouilly-Fuissé du domaine Philippe Guyonnet

 

La création de l’image du Domaine Philippe Guyonnet, l’élaboration des étiquettes et leur impression, la réalisation du site internet  ont avancé conjointement.

étiquette Mâcon-Vergisson Domaine Philippe Guyonnet

bouteilles de Mâcon-Vergisson du Domaine Philippe Guyonnet

bouteilles de Pouilly Fuissé du domaine Philippe Guyonnet

 

 

Sans oublier bien sûr les premières dégustations à quelques amis, entre 2 confinements, et en cette fin d’année les premières ventes…

séance de dégustation domaine Philippe Guyonnet

 

 

Mâcon Vergisson et Pouilly-Fuissé

Lorque l’on consulte un relevé géologique de cet incroyable endroit façonné par des millions d’années de transformation et d’érosion, on comprend mieux comment cette diversité à la fois géologique et climatique confère au chardonnay une pluralité d’expression que l’on retrouve dans ces 3 micro-cuvées.   Mais je laisse le soin à Philippe de nous les présenter.

 

Mâcon Vergisson 2019  J’ai voulu un vin qui plaise aussi bien aux connaisseurs pointus qu’aux amateurs, la bouteille qu’on aime partager entre amis à l’apéritif et qui peut également accompagner un repas . Il est issu d’une rare variété de Chardonnay « muscaté » qui lui donne sa typicité. La vigne est plantée sur une parcelle qui jouxte le Pouilly-Fuissé « Sur la Roche » qui vient d’être classée premier cru début septembre 2020.

La deuxième cuvée est un Pouilly-Fuissé issu de la parcelle historique située à côté de l’église de Vergisson. Un long élevage en foudre lui permet d’exprimer toute la spécificité de son terroir de calcaires durs à « gryphées ». Un grand vin puissant et minéral

La troisième cuvée enfin est une folie : elle a été élaborée en utilisant uniquement les raisins des très vielles vignes de plus de 80 ans, de la parcelle de Pouilly 1er cru « Sur la Roche ». Elle sera élevée 2 ans.

 

 

 

Ne soyez donc pas étonnés que je vous emmène régulièrement en Bourgogne au fil des mois, comme je le fais lorsque je visite d’autres régions viticoles,. Mais vous aurez compris que pour ce Domaine, mon attachement est plus particulier et plus intime.

In fine, les histoires de vignobles, de terroirs, de vins sont toujours l’expression de passions quelles qu’en soient l’origine et c’est en cela qu’elles nous captivent.

 

 

 

Lire la suite

les murs en pierre des clos clunisiens

Les clos clunisiens du maconnais sont indissociables de l’histoire et du patrimoine de la région. Ces murs qui entourent, ou entouraient les vignes, trouvent leur origine dans l’organisation mise en place par les moines de la célèbre abbaye de Cluny, qui ont développé la vigne et contribué très tôt à la reconnaissance des vins de Bourgogne.

Lire la suite Les clos clunisiens, héritage des moines de Cluny

Lire la suite

livingincognac 2017 - San Pietro cafe

C’est devenu un de mes endroits préférés à Milan : l’Enoteca San Pietro cafè. Bistrot, wine shop et concept store,  la gastronomie et la mode  s’y côtoient avec intelligence et raffinement. Dans un lieu arty, qui abrita une banque auparavant, passer une soirée au San Pietro cafè est un vrai bonheur, surtout quand vous avez la chance de partager un moment de découverte et d’échange oenologiques avec le sommelier lui-même, le très passionné Andrea.

Lire la suite San Pietro Cafè, mon coup de coeur milanais

Lire la suite