L’enfance heureuse de Philippe Besson au pays du cognac

livingincognac et Philippe Besson

“C’est en Charente. A trente kilomètres au sud d’Angoulême…. des terres calcaires propices à la culture de la vigne..Des vestiges gallo-romains, des églises, des châteaux, le nôtre ressemble à un château fort, mais qu’y avait-il à défendre alors ? Autour des collines, on raconte que le paysage est vallonné. Je suis né là”* Ce “là”, c’est Barbezieux, la ville natale de Philippe Besson, écrivain, dramaturge et scénariste dont les romans publiés avec régularité depuis 2001 sont tous des best-sellers, couronnés par des prix littéraires, et/ou adaptés au cinéma. Il a bien voulu accepter de répondre à Living in Cognac sur sa vision du territoire qui l’a vu naître.

*in Arrête tes mensonges Ed Juilliard 2017.

Rencontre avec un écrivain chez une écrivaine du XVIè siècle

 

Ce jour là, Philippe Besson passait le week end en Charente. Séance de dédicace à Barbezieux pour son dernier ouvrage “Un personnage de roman” récit intimiste de la campagne d’Emmanuel Macron, puis remise des prix dans les grands salons de l’hôtel  de Ville. Près de 800 participants à la fameuse dictée, organisée par la librairie Cosmopolite, acteur culturel incontournable d’Angoulême, l’attendaient. Sa journée marathon se terminait par une rencontre avec des lecteurs et une nouvelle séance de dédicace. J’ai eu le privilège de le rencontrer à l’hôtel de ville, dans ce petit espace cosy au coeur de la tour dans laquelle est née Marguerite d’Angoulême. La soeur du roi François 1er, auteur de l’Heptaméron a été également protectrice des artistes de son temps et militante active de la tolérance religieuse.

En vidéo, Philippe Besson se confie en aparté. “Je crois que l’on est du lieu où l’on vient” 

 

 

Le fou rire de la dédicace

Séquence fou rire lorsque Philippe Besson me dédicace “Arrête tes mensonges” tout en continuant notre conversation sur Henri Fauconnier, Prix Goncourt, auteur de Malaisie,  et natif de Barbezieux à la fin du XIXème siècle. ” je me suis trompé d’année, c’est signifiant ce rapport au temps dont on parlait à l’instant” 

livingincognac Philippe Besson

livingincognac 2017 dédicace

Votre email ne sera pas publiée. Champs requis *

*